Devenir mère à 16 ans.

 

Aujourd’hui je partage avec vous un petit bout de mon histoire. Une petite partit de ma vie qui m’a demandé sacrifice, confiance et maturité. Mais avant toute chose je ne veut pas que mon cas devienne une banalité même si désormais on compte en milliers les jeunes filles qui se trouvent dans ma situation.

J’ai connu il y a maintenant quelques années un garçon, charmant, grand, avec de beaux yeux. Tout pour faire rêver une jeune fille de 15 ans. Le feeling est de suite bien passé et nous avons eu une belle histoire d’amour. Histoire d’amour qui s’est finalement fini brutalement et tristement. Je me suis donc aperçut du haut de mes 15 ans qu’à l’intérieur de mon ventre se trouver un être vivant. Je suis passé par beaucoup de sentiments différents. La peur bien évidemment. Elle a était l’émotion la plus forte je pense. Se retrouver aussi jeune avec un enfant, mais qu’est ce qui allez bien pouvoir se passer ? Comment ma famille réagirais t elle a cette nouvelle ? Mais aussi la joie puis qu’attendre un enfant est pour beaucoup de femme quelque chose d’innée, quelque chose de naturel.

 

Je ne dis pas qu’avoir un enfant adolescente est naturelle, mais nous sommes des femmes et notre corps est conçu pour avoir des enfants. Nous sommes éduquaient de façon a devenir mère. Je salut évidemment toutes ses femmes qui ont pris leurs courages a deux mains pour exprimer haut et fort qu’elle ne voulaient pas d’enfants car c’est une chose encore très tabou. Aux yeux de la société, les femmes doivent devenir mère. Nous sommes dont forgé a ça et même a un âge aussi petit, nous le sentons au fond de nous. 

 

Finalement je l’ai dit immédiatement a ma mère qui n’a pas manqué de me rappeler que c’était une bêtise ( bien sur je vous épargne les gros mots ). Mais elle a aussi su me rassurer, me dire que quoi qu’il arrive elle serait là et me soutiendrais.  Je ne m’imagine pas une seconde a la place de ma maman. Voir sa si jeune fille devenir mère, devoir avoir une réaction correct a sont égare. Ma maman a eu énormément de courage. 

Je suis passé par des moments très pénible au début de ma grossesse. Une grossesse non désiré sous pilule, un avortement compliqué qui risquait de mettre mon futur en danger. J’ai finalement pris la lourde décision de garder mon enfant. Non sans mal puisqu’au fur et à mesure mon monde est devenu beaucoup plus compliqué, totalement différent. Les gens ne vous regardent plus de la même façon. Une partie de ma famille ma tourné le dos et surtout tourné le dos a ma mère. Nous avons était salis, insultés, jugés. Mais nous en sommes ressortis plus forte que jamais.

Encore une fois je ne veux pas faire de mon cas une généralité. Il faut savoir que certaines jeunes filles, tombent enceinte mal-grès elle, comme moi, sous pilule. Il y a d’autres filles qui malheureusement subissent des choses beaucoup plus grave et se retrouvent ensuite dans la même situation que moi. MAIS il y a aussi cet effet de mode qui s’est malheureusement installé. Quand je suis tombé enceinte je n’avais pas conscience de cela. La série CLEM n’étais pas encore sortit, il n’y avait pas non plus toutes ses émissions qui ont pour titre ” Maman adolescente “ ou encore ” Maman a 16 ans “. Je comprends l’intérêt de la société a mettre ses jeunes filles en avant afin de montrer que parfois, elles doivent se débrouiller sans leurs familles, parfois elles ne l’ont pas décidé. Mais je voudrais évidemment alerter toutes ses jeunes filles qui voient fleurir de partout de jeunes mères, pas encore majeure. Ce n’est pas un exemple à prendre. Ce n’est pas une mode qu’il faut suivre. Etre maman demande énormément. Il ne faut plus seulement s’occuper de nous et de notre bien être mais de celui d’un enfant. Un enfant n’est pas une peluche que l’on va transporter durant un an ou deux. Il restera avec nous toute notre vie. Il faudra avoir les moyens aussi financier pour l’élever. Il faudra malgré tout trouver du travail , même si les études se sont arrêtées avant la plupart de nos camarades .. C’est une décision qui demande énormément de temps. Je ne prône évidemment pas l’avortement. Chacune est libre de faire ce qu’elle veut de son corps. Il faudra aussi passé par le jugement des autres. Savoir encaisser. Ce n’est pas évident de se faire insulter de P*** dans la rue, mais malheureusement ça arrive, encore aujourd’hui.

 

6 ans après je peux dire que ce choix de vie a était le plus fantastique pour moi et je ne regrette en rien ma décision. Je voulais simplement avertir, vous jeunes filles qui me lisaient, et vous peut être maman d’une adolescente enceinte, que ce n’est pas une maladie mais bien une décision importante qui changera le cours de vos vies. Ne prenez pas tout ça a la légère. L’avenir d’un enfant y est en jeu.

62 Comments

  1. Céline

    Stéphanie
    BRAVO pour ce beau témoignane sincère. Vous avez fait preuve d’un grand courage et de volonoté. Bravo aussi à votre mère qui vous a aidée. Et effectivement ce n’est pas facile pour une mère d”apprendre que sa fille adolescente, son enfant est enceinte.
    Moi je suis la mère de trois enfants (2 filles et un 1 garçon), ma fille de 16 ans est ENCEINTE !
    Et oui j’ai une fille de 16 ans ENCEINTE !! Alors oui Stéphanie ce n’est pas facile pour une mère de voir son enfant dans cette situation;

  2. Valérie

    Bonjour
    Moi je suis Valérie j’ai 24 ans et j’ai une fille de 9 ans et un fils de 5 ans ! ET oui vous comptez bien je suis devenue maman à 15 ans !! NON JE VOUS RASSURE CE N EST PAS UN CONCOURS DE LA FILLE QUI EST DEVENUE MAMAN LA PLUS JEUNE !! Juste pour vous dire que je suis comme Stéphanie les choses ont fait qu’un être s’est insstallée dans mon coprs à un âge où on pense plus souvent à jouer …….
    Moi j’ai pas eu la chance de Stéphanie d’avoir une maman qui a l’a aidée, soutenue et aussi et c’est normal l’a “engueulé” !! L’annonce de ma grossesse à 14 ans s’est soldée par une énorme baffe des gros mots “espèce de sale p..e” !!!! Je recommence doucement à avoir de nouveaux des liens avec ma mère !! Ma fille a 9 ans !!!

  3. Gabrielle

    Bonjour
    Je m’appelle Gabrielle je suis âgée de 15 ans et je suis enceinte de deux mois.
    Quand j’ai appris ma grossesse j’ai tout de suite su que je voulais garder mon bébé.
    J’ai annoncé ma grossesse cette semaine à maman qui au début a très mal accepté. Elle commence à accepter que je garde mon bébé.
    Je veux bien vos conseils Madame Di Maccio et Madame “Valérie”. Et Madame “Céline” vous avez une fille de 16 asn enceinte ? Désolé de vous appeler Madame Valérie et Madame Céline je suppose que ce sont vos prénoms.

  4. Valérie

    Je remercie Stéphanie d’avoir eu le courage de raconter ce moment de sa vie.
    Je suis comme elle et je sais pas si j’aurais eu le courage comme elle de me lancer.
    Je veus juste dire que même si je suis passée par le moment maman adolcesente j’ai toujours tout fait pour ma fille et mon fils.

  5. Valérie

    CLARISSE : on a pas besoin de tes avis de merde. Tu peux avant tout respecter Stéphanie et les filles qui laissent un message. Ces avis haineux sont vraiment pas nécessaires ici.

  6. Hello, bravo pour ton témoignage 🙂 tu as assumé tes choix, fait preuve de maturité et su te battre pour toi pour ton fils. Je pense que tu as raison de profiter de ton expérience pour sensibiliser, ce n’est pas anodin, un enfant bouleverse une vie, encore plus quand on est une ado.
    Bisous
    Sarah Soléas

  7. Coucou! Super témoignage, c’est très courageux de ta part d’en parler et je trouve ça bien que tu dises que ce n’est pas un exemple ni une tendance à suivre… J’ai 22 ans et je ne souhaite pas avoir d’enfant avant assez longtemps mais je trouve ça bien d’en parler et surtout de prévenir les jeunes filles ! Tu as eu de la chane d’avoir une mère compréhensive qui te soutienne, ce n’est pas donné à tout le monde ! Belle continuation

  8. Aurélie

    Hello
    Quelle belle histoire émouvante et forte !
    Je trouve que tu es très courageuse et tu montres qu’avec de la volonté et de l’amour on peut s’en sortir. Tu peux être fière de toi, ta maman peut être fière d’avoir une fille comme toi qui a su s’en sortir et tout faire pour montrer sa maturité.
    En plus tu préviens les jeunes filles qu’avoir un enfant à cet âge n’est pas facile et que cette décision est difficile. Un seule mot BRAVO

      • Aurélie

        J’aui écrit ce que je pensais rien de plus. Et je peux te promettre qu’avec mon caractère de merdre je le pense vraiment !! Tu es impressionnante de maturité et de volonté !! Je suis certaine que ta maman doit être fière de toi !! Et toi aussi non ????
        Conseilles les jeunes filles qui sont ici elles vont t’écouter les oreilles grandes ouvertes !!
        Bisous ma belle et à ton loulou !!!!!!

      • Aurélie

        et il ne faut pas avoir des larmes ! je préfère avoir un sourire ! Tu ne crois pas que c’est mieux pour toi et ton fils !! Allez continue comme ça !!
        Bisous bisous

      • Aurélie

        Tu travailles dans le social / relationnel / psycho / conseil ? Je trouve que tu as un don pour communiquer et écrire et surtout ne pas dramatiser et prendre les choses du bon coté !!!!!

  9. OHHHHHW je suis tellement émue par ton témoignage, j’imagine que ça ne devait pas être facile tous les jours mais maintenant tu dois être tellement heureuse avec ton petit bou, j’imagine que le papa n’en à pas voulu est que c’est la cause de la séparation, mais tu es resté forte malgré tout. je t’admire et je te souhaite pleins de bonheur bisous ma belle

  10. Amandine

    Bonjour
    Merci pour ce beau récit. Bravo à toi Stéphanie et belle vie à toi et à ton fils.
    Moi je me présente je suis Amandine, j’ai 18 ans et j’ai une fille qui aura 3 ans le 10 novembre.
    Je suis tombée enceinte et me suis rendue compte de ma grossesse à 6 mois de grossesee j’ai fait un déni de grossesse. Je suis actuellement en Terminale ma fille est en petite section de matrenelle.
    Merci Stéphanie pour ton courage.
    Amandine

  11. Je suis très impressionnée par ton parcours et ton discours très réaliste ! J’avoue avoir un jugement très négatif à l’égard des mères mineures car les exemples que j’ai eu devant mes yeux étaient affolants mais merci de faire remarquer que chaque histoire est différente.

  12. Valérie

    Je tiens à témoigner toute mon admiration à Stéphanie pour la qualité et l’intérêt de ses articles. Ils sont tous bien écrits et témoignent du courage de Stéphanie. Tu fais preuve d’un grand courage. Et tu ne te laisses pas marcher sur les pieds par certaines filles avec des messages déplacés.
    GRAND BRAVO.
    Bisous

  13. Ambroisine

    Bonjour
    Je suis impressionnée pour ton courage ta pugnacité et ta volonté. J’imagine que cela n’a pas été facile tous les jours mais tu montres qu’avec de la volonté on peut s’en sortir.
    Tu peux être fière de toi ! Tu montres tout l’amour que tu as pour ton enfant et je suis certaine que la joie et l’amour sont entre vous deux.
    Je te souhaite tout le bonheur pour la suite

  14. Céline

    Impressionnée par votre histoire. Vous montrez une force et un courage hors du commun. Je pense que votre situation a été difficile et les critiques que vous avez eus ont du être diffciles à vivre. Je suis certaine au travers de votre récit que vous êtes responsable et que vous êtes une maman aimante et dévouée à votre enfant. Je vous félicite et vous envoie plein de bonheur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *